next up previous
suivant: LE TEMPS D'EXPOSITION

COURS PREMIER

Parmi les contraintes qu'impose la prise de vue photographique, il y a celle de la sensibilité du film qui est exprimé en ASA pour les anciens, en ISO pour les modernes. Il faut dire que la pellicule qui recouvre le film est prévue pour recevoir une et une seule quantité de lumière. On peut comparer cette problématique au dosage du sel sur un gâteau : il en faut ni trop, ni trop peu.

Pour cela, on a le choix entre le gros trou de la salière et faire couler le sel pendant un bref instant ; ou bien de choisir un trou plus petit et faire couler le sel plus longtemps, cela afin d'obtenir le même dosage de sel.

On retiendra donc deux facteurs : le temps d'exposition du gâteau au sel et l'ouverture de diamètre plus ou moins large de la salière.

Remplaçons maintenant le gâteau par une pellicule sensible, le sel par la lumière, l'ouverture variable de la salière par un diaphragme, le temps d'exposition par le temps d'exposition et on obtient la description des deux seuls et uniques réglages à effectuer dans une prise de vue photographique.

Il convient d'en ajouter un troisième et ce sera le dernier : la mise au point.




next up previous
suivant: LE TEMPS D'EXPOSITION
Jean-Louis Louere
2000-04-06